Une journée à la ferme d'argile...

Publié le par ptitdege

 013

 

 014.JPG

 

 015.JPG 016

 

L'arrivée :

 

009-b.jpg

 

 

La visite du site :

 

021.JPG 025.JPG

1-       l'argile est extraite          puis              mise en tas

 

 

L'argile est ensuite transportée dans "l'atelier de terre" où elle sera liquéfiée par ajout d'eau dans le mélangeur (gros mixeur) :

 

 

033.JPG 

 
L'argile devient alors de la "barbotine":
 
 
035.JPG
 
Puis elle va passer au travers d'un tamis afin d'éliminer les déchets(cailloux,herbes etc) la barbotine obtenue est propre et coule dans une cuve.
 
Grâce à une pompe on remonte la barbotine pour l'injecter sous pression dans le filtre presse (sorte de pressoir). L'argile contenue dans la barbotine s'accumule dans ce filtre. L'eau s'évacue par écoulement. Au bout de cinq heure de pressage on obtient des galettes d'argile en "pâte à modeler"(300kg) :
 
037.JPG 044.JPG
 
Pour finir les galettes sont passées dans une étireuse qui va former les pains de terre carré :
047.JPG  048.JPG
 
2- Nous avons assisté à une démonstration du travail de l'argile sur le tour de potier : 
 
P1030769  P1030771
 
3- Une fois l'objet finalisé, il sèche à l'air libre pendant 10 à 15 jours.
Une première cuisson de 24h à 980°C (8h de chauffe - 16h de refroidissement) est alors réalisée :
 
075 b 
4- L'émaillage se fait par trempage dans l'émail blanc :
 
064
 
065.JPG066.JPG
 
5- Décoration au pinceau avec des oxydes et des colorants sur l'émail cru :
 
070.JPG
 

 

6- Seconde cuisson de 24h (à 960°c) : l'émail se vitrifie et devient étanche et brillant. C'est désormais de la faïence :
  
060.JPG

 

 

 

L'atelier d'émaillage

Chaque enfant a un coquetier à émailler avec les couleurs de son choix :

 

086

 

  076077

 

078079

 

080081

 

084085

 

                        083              087

 

 

La cuisson raku : au bout d'une heure, Camille sort les poteries du four, l'émail est alors vitrifié et brillant :

 

104.JPG

 

 

 

 

Publié dans CP-CE1

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article